2004-11-23

 

Question piège à tous


Observez attentivement ces deux dessins.

Vous pouvez les voir en version agrandie ici.

Au meilleur de votre connaissance, est-ce que ces deux dessins sont l'oeuvre de Michel Thomas?

Premier point à considérer: les dessins de Michel Thomas sont toujours signés Michel T. Ceux-ci ne le sont pas (du moins dans la partie qui a été reproduite sur ces CP qui ont été scannéees ici).

Deuxième point: le style et les caractéristiques de ces dessins ressemblent étrangement au style utilisé par Michel Thomas dans ses premiers dessins qui ont été pour la plupart lithographiés en Grande-Bretagne à la fin des années 60 et qui n'ont pas été reproduits en CP et dont vous trouverez ici quelques exemples. Celles-ci seraient l'exception!

Alors, qu'en pensez-vous? Vos commentaires seront appréciés. SVP, veuillez justifier votre opinion.

Si celles-ci ne sont pas l'oeuvre de Michel Thomas, vous conviendrez sans doute avec moi que l'auteur de ces illustrations a su imiter ici à la perfection le style des Poulbots de Michel Thomas.

2004-11-21

 

Bienvenue à tous les cartophiles

Michel Thomas est dessinateur de titis parisiens et illustrateur de centaines de cartes postales depuis la fin des années 60. Ses œuvres comptent parmi les plus célèbres de la capitale. Il est dans la tradition de Poulbot et de Germaine Bouret.

Dans son excellent livre « Just Above The Mantelpiece : mass-market masterpieces » Wayne Hemingway classe les œuvres Michel Thomas dans le « Big-Eye Movement » qui a débuté, selon lui, à North Beach (San Francisco) en Californie à la fin des années ’50 sous l’inspiration de Margaret et Walter Keane. Aux États-Unis, les principaux représentants de ce genre ont été, entre autres : Dallas Simpson, Igor, Gig, Eve, Mikki, Maio, Lee Eden et Ozz Franca. En Europe, il cite Idylle, Betty Raphael, Cominoff et Genet. Michel Thomas est assurément le plus prolifique et le plus digne représentant de ce genre en France puisqu’Hemingway reproduit dans son livre une dizaine de ses œuvres.

En analysant ses dessins, nous ne pouvons que constater que Michel Thomas est toujours demeuré un « enfant » dans le plus pur sens du terme. Ses dessins reflètent parfaitement ces sentiments d'innocence, d'espièglerie et de joie de vivre qui nous animaient tous à cet âge. Personne ne peut rester insensible à ces beaux grands yeux bleus : ils sont le reflet même de l'âme.

Les œuvres actuellement connues de Michel T. incluent des reproductions de portraits de différentes dimensions, des cartes postales de format standard (105 x 150 mm) et de format allongé (100 x 212 mm), des figurines en porcelaine fabriquées par la compagnie allemande Goebel (voir texte descriptif ci-dessous en anglais), des casse-tête (puzzle) de la compagnie Ravensburger, des calendriers, des auto-collants, des canevas, des porte-clés, des tasses et soucoupes assorties ainsi que des portraits originaux, tous dans la collection « Les Petits » , « Les Gamins » ou « Poulbot » . On y trouve également des Motifs de Paris.

La plupart de ses œuvres qui ont été reproduites au verso de cartes postales et en format « portrait » ont été publiées en France à compter de 1968 par les Éditions Krisarts, Pram et Artertre. Ses toutes premières œuvres (portraits), par contre, ont été reproduites en Grande-Bretagne en 1965 par la société W. R. Royle and Son Ltd.

Ses thèmes préférés: Paris, la côte, la mer, la marine, la pêche, la montagne, le plein air, les sports d'été et d'hiver, les voyages, l'amitié, l'amour, la musique et la peinture, bien sûr. Le petit toutou, ce meilleur ami des enfants... et de l'homme est également présent dans un très grand nombre de ses dessins ainsi que la fameuse baguette de pain française.

Quelques mots gentils griffonnés ici et là sur ces dizaines, voire ces centaines de milliers de cartes postales acquises par tous ces visiteurs venus de toutes les parties du monde ont permis à ses dessins de voyager du Nord au Sud et de l'Est à l'Ouest. Ces touristes de toutes les nationalités ont ainsi fait connaître ces titis parisiens à leurs parents et amis dans toutes les régions du globe. Michel Thomas est ainsi devenu, bien malgré lui, un ambassadeur de l'amitié entre les peuples.

Notre tâche à nous, collectionneurs, si vous le désirez, sera d'analyser les traits caractéristiques de ses dessins et de partager avec tous les fruits de nos recherches.

Nous publierons aussi la liste complète (document Excel) des cartes postales (et autres) illustrées par Michel Thomas afin que chacun puisse les apprécier et, qui sait, servir de guide à des échanges « virtuels ».

Sachez les apprécier tout autant que nous.


“Les Petits” Goebel Figurine, artist Michel Thomas, Paris.

“Les Petits”, a French painter's world-famous interpretations of the Gamins de Paris captures the joie de vivre of Parisian children growing up free and unrestricted in the shadow of the Seine. The artist's work reflects the children's zest for living, their carefree gaity and gamin-like expressions, as well as a hint of their philosophy of life. Mirrored in the figurines is an indefinable trace of the clochards - the vagabonds who live under the bridges of Paris. The figurine adaptions of “Les Petits” bring a touch of “Bohemia” into the home. It is a delightful gift for those who love youngsters and the figures are an international symbol - free of any national designation - representing an attitude of today's young - unaffectedness, self-assurance, tolerance and free from prudery.



This page is powered by Blogger. Isn't yours?